Le guide pour acheter un fonds de commerce

Le guide pour acheter un fonds de commerce

L’achat d’un fonds de commerce peut-être une solution à envisager pour investir ou avoir son propre commerce. Il y a beaucoup de types de fonds de commerce que l’on peut acheter. Le fonds de commerce peut être de la vente de produits non transformés: une boutique de vêtements, une épicerie d’alimentation, une boutique d’art/déco… Cela peut être un commerce alimentaire comme une pizzeria ou une boulangerie. Il peut être une entreprise de prestation de services comme par exemple un salon de coiffure ou un garage automobile. Il y a autant de fonds de commerce que d’activités possibles.

Comment trouver un fond de commerce à acheter ?

Il n’y a pas de recette miracle pour trouver la bonne affaire. Comme pour une recherche immobilière, la recherche d’un fonds de commerce doit tout d’abord se faire sur le terrain. Les relations et le bouche-à-oreille doivent être privilégiés et peuvent permettre de trouver une bonne affaire. Pour cela, connaître des avocats, des juristes ou des bailleurs de la ville où vous souhaitez acheter un fonds de commerce peut grandement vous aider.

Vous pouvez également discuter avec les commerçants de quartier, ou traquer les locaux qui sont libres. Les locaux commerciaux qui sont libres peuvent être une bonne affaire car généralement le bailleur souhaite rapidement trouver un nouveau locataire. Ainsi, il n’est pas rare que celui-ci fasse une concession sur le loyer à payer.

Les avantages et les inconvénients d’acheter un fonds de commerce

Reprendre un fonds de commerce permet de gagner du temps et dans certains cas, de limiter les risques. Il permet d’avoir une clientèle existante et un business plan qui, normalement, fonctionne.

Cependant, beaucoup d’entrepreneurs préfèrent partir de zéro plutôt qu’acheter un fonds de commerce. L’achat d’un fonds de commerce coûte très cher. Il est aussi nécessaire d’obtenir une aide extérieure pour réaliser la transaction. Cela peut coûter plusieurs milliers d’euros supplémentaires.

Les précautions à prendre avant l’achat d’un fond de commerce

Être entouré de professionels qualifiés

Avant de se lancer dans l’achat d’un fond, il vaut mieux être bien entouré, en se rapprochant d’un expert-comptable et d’un avocat (ou d’un notaire). Généralement, deux avocats vont intervenir lors de la cession du commerce, l’avocat de la personne qui vend le fond et celui de la personne qu’il achète.

Pour des petits fonds de commerce, et si l’avocat est spécialisé, il est possible, mais pas toujours souhaitable d’utiliser le même avocat. Celui-ci devra bien évidemment être totalement objectif sur le prix de vente et sur les conditions de cession.

L’aide de l’expert-comptable se révèle primordiale pour créer un business plan bien ficelé. Ce business plan va détailler, entre autres, les travaux à effectuer dans le fonds de commerce et les profits que vous souhaitez dégager à court, moyen et long terme. Pour cela, il faut obtenir de la part du cédant la comptabilité complète des trois dernières exercices fiscaux. Avec ce business plan, l’expert-comptable va pouvoir vous aider à vous rapprocher d’établissements bancaires pour pouvoir faire une demande de crédit pour votre entreprise.

L’évaluation de la valeur du fonds

Avec l’aide de l’expert-comptable et de l’avocat, il va être possible d’évaluer la valeur du fonds de commerce. L’avocat devra tout particulièrement décrypter le bail commercial. Ce professionnel va regarder la durée du bail commercial et son contenu. Vous ne pouvez pas par exemple transformer un fonds de commerce de vente d’articles de décoration en un fonds de commerce de restauration rapide.

Les salariés du fonds de commerce

Lors de la cession d’un fonds de commerce, les salariés sont transférés. C’est une obligation écrite dans le code du travail. Cela signifie que le nouveau gestionnaire doit s’acquitter des charges de personnel. Il est donc important de les prendre en compte lors de la création du business plan.

Que faut-il vérifier avant de signer l’acte de vente du fonds de commerce ?

Il faut bien vérifier toutes les clauses du bail et savoir si celui-ci sera renouvelé par le propriétaire à la fin de la période. Se renseigner sur les futurs aménagements urbains peut également être une bonne idée. Certaines constructions pourraient en effet grandement pénaliser le nombre de clients potentiels du fonds de commerce.

Une garantie est souvent exigée de la part de l’acheteur, surtout si le paiement n’est pas comptant. C’est le notaire qui garde ce paiement avant de le donner au vendeur. Le notaire peut d’ailleurs remplacer l’avocat et vous guider tout le long de votre parcours. Il peut choisir le niveau de ses honoraires pour cette aide et pour rédiger l’acte de cession du fonds.

Les formalités pour la cession d’un fonds de commerce

La vente du fonds de commerce doit faire l’objet de plusieurs publications légales. Tout d’abord dans un journal d’annonces légales comme par exemple annonces-legales.org. L’annonce légale de cession d’un fond de commerce va coûter environ 100 €. Par la suite, une annonce devra être faite au bodacc.

Sans ces annonces, la vente n’est pas officielle. L’annonce légale et celle du bodacc ont pour objectif d’annoncer au public la vente du fond.

Leave a Comment

(0 Comments)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.