Quand la digitalisation sécurise les données d’entreprise

À l’ère de la digitalisation et du cloud, la sécurisation des données s’avère cruciale pour les entreprises. En effet, les cyberattaques engendrent d’énormes pertes, à raison de 400 000 voire 4 millions d’euros par an. Les données sensibles représentent une véritable banque de connaissances et d’informations sur les sociétés. Découvrez les enjeux des technologies digitales visant à sécuriser les données les plus sensibles.

Sécurisation de données : les principes de précaution et de vigilance

Face à la recrudescence des cyberattaques, il convient de limiter les pratiques qui tendent à optimiser les risques. Autrement dit, la négligence n’est pas de mise. Cela implique une sauvegarde quotidienne des données sensibles. Cette tâche essentielle doit être intégrée dans l’organisation quotidien du travail. Le but étant de prévenir un black-out, une mise à jour défaillante ou un serveur déficient. Ainsi, les risques de pertes données sont minimisés.

Dans cette optique, le site www.numeria.fr met en avant les différents moyens visant à dématérialiser les documents format papier au sein de l’entreprise. La plateforme propose d’archiver vos informations sous forme numérique. Comptez ainsi sur un ensemble des services sur-mesure qui incluent la distribution des documents numérisés ainsi que l’externalisation des impressions. Quoi qu’il en soit, des experts vous accompagnent dans vos projets.

sécurisation données

Miser sur la sécurité et sur la pérennité des données

Selon une étude EY, près de 57% des entreprises ont déjà subi au moins un incident lié à la cybersécurité. Il s’avère donc primordial d’instaurer un process ou une politique de sécurité informatique. Il s’agit notamment de filtrer les courriers électroniques, de sauvegarder systématiquement les données et de protéger le réseau informatique. Pour rappel, les sociétés sont dans l’obligation d’ajuster leurs systèmes d’information conformément avec le Règlement général sur la Protection des Données (RGPD). Ce dernier vise à renforcer les droits des personnes, à équilibrer les mesures relatives à la sécurité des données et à simplifier les règles tout en assurant un niveau de protection élevé.

Pour se conformer au Règlement général de Protection des Données, la société doit réaliser une cartographie qui permet de comprendre la nature et l’emplacement des informations sensibles. Une plateforme digitale doit également faciliter le suivi ainsi que le pilotage des actions. Par ailleurs, tous les documents juridiques tels que les contrats et les conditions générales de vente doivent être enregistrés sur un seul outil. Il en sera de même pour les documents organisationnels et techniques. Le RGPD évoque aussi le suivi en temps réel de toutes les demandes de radiation des bases.

La digitalisation : source d’un nouvel état d’esprit dans l’entreprise

Les enjeux liés à la sécurisation des données sont tels, que la société ne peut que se conformer au RGPD. Il s’agit surtout d’insuffler de nouvelles techniques de travail. L’usage des outils collaboratifs et innovants s’impose pour une meilleure cohérence des actions. Dans le même temps, les plateformes dédiées ne cessent d’innover leurs services afin d’optimiser la sécurité des informations sensibles. Pour rester compétitive, une entreprise se doit de quitter l’ère de l’informatisation pour rejoindre celle de la digitalisation. Il n’est plus possible d’ignorer le pouvoir des données puisque les hackers sont à l’affût de la moindre faille du système.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Leave a Comment

(0 Comments)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.