Factoring : pourquoi l’affacturage gagne constamment en popularité

Constamment Affacturage Popularité

Pour éviter les décalages de trésorerie, les entreprises ont de plus en plus recours au factoring. Ce mode de financement qui consiste, pour les factors à mettre à disposition de l’entreprise demandeur l’argent correspondant à ses créances avant leur échéance, séduit de plus en plus les cœurs. Découvrez dans ce billet, la raison de cette popularité.

À quoi sert l’affacturage ?

Nul besoin de le rappeler, la croissance des secteurs d’activité fait que la concurrence se fait de plus en plus forte, avec à la clé de fines et nombreuses segmentations.

Pour s’adapter aux exigences du marché, les entreprises se voient donc dans l’obligation d’assouplir leurs conditions, ce qui génère entre autres une amplification de la situation créance-dette dont le délai peut aller jusqu’à 60 jours et plus. Pour cela, les factors ont fait leur entrée sur le marché, proposant le factoring comme solution aux entreprises pour faciliter la pérennité de leurs activités.

Factoring pourquoi l'affacturage-gagne-constamment en popularité

Qui peut opter pour l’affacturage ?

Il n’existe a priori aucune restriction liée aux types d’entreprises susceptibles de bénéficier des services d’affacturage. En effet, peu importe le secteur d’activité, la taille ou l’aptitude à exporter ou non leurs produits, les entreprises, les micro-entrepreneurs, les commerçants, les professions libérales et même les associations peuvent avoir recours aux factors. S’il devait y avoir une restriction, elle ne concernerait que le fait que le débiteur doit être une entreprise privée ou un organisme public.

Comment fonctionne le factoring ?

Le factoring consiste pour l’entreprise cliente à céder ses factures ou créances à un établissement spécialisé, appelé factor. Il donne donc lieu à la signature d’un contrat d’affacturage qui définit les clauses de cession desdits avoirs : cette étape est appelée la mobilisation de créances. Le factor avance ensuite le montant de la facture : c’est l’étape du financement. Il s’engage à partir de cet instant à endosser la responsabilité de toutes les procédures relatives au suivi, à la relance, au recouvrement, y compris le risque d’insolvabilité si cela arrivait.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce dernier prend le temps d’évaluer le risque encouru et de constituer des fonds de garantie qu’il alimente en mettant de côté un montant proportionnel à la valeur des factures que votre entreprise émet. Ce fonds vous est retourné lors de la rupture du contrat d’affacturage. En d’autres termes, le factoring offre aux demandeurs des conditions souples, rapides et de moins en moins coûteuses en raison de l’augmentation du nombre d’offreurs.

Quelques chiffres du secteur

Du fait des nombreux avantages qu’offre le factoring, il suscite chaque jour un peu plus d’intérêt, générant ainsi des chiffres qui, à eux seuls, suffisent à entraîner encore plus d’affluence. Au cours des dix dernières années, le marché de l’affacturage a connu une croissance annuelle de 10 %, pour une valeur de 312 milliards d’euros de factures achetées.

Au total, près de 45 000 entreprises ont eu recours à ce jour à l’affacturage, ce qui le propulse en avant du découvert bancaire, faisant de l’activité la première option de financement de court terme des entreprises BtoB en France. Il apparaît donc évident que les factors répondent à un besoin fortement ressenti et ont su de ce fait dompter le marché.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Leave a Comment

(0 Comments)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.