Appel d’offres : comment choisir son prestataire sans se tromper ?

comment choisir son prestataire sans se tromper ?

Choisir un prestataire suite à un appel d’offres oblige à examiner le potentiel des différentes entreprises mises en concurrence, à vérifier leurs données professionnelles, à explorer leurs domaines de compétences… en restant objectif et en gardant un œil critique.

Parce que le projet exposé sur votre cahier des charges est vital pour votre société ou pour le territoire qui l’accueille, vous devez sélectionner l’offre la plus intéressante d’un point de vue économique, l’offre la plus respectueuse de vos valeurs et de votre stratégie globale. Vous allez donc étudier en profondeur les mémoires techniques qui vous ont été remis.

 

Quels éléments servent de base à un mémoire technique ?

Les prestataires comptent sur un cahier des charges clair et précis pour rédiger leur mémoire technique et ainsi remporter l’offre du marché public ou privé. Les documents qui leur sont confiés se doivent d’être explicites et de reprendre parfaitement chacune des demandes et exigences.

De la même façon, lorsque l’entrepreneur rassemble les éléments nécessaires à la constitution de son mémoire technique, ou mémoire explicatif, un soin particulier est apporté à la présentation de la société et de son savoir-faire :

  • avec une évaluation précise des moyens techniques et humains pouvant être mis en œuvre ;
  • avec une mise en avant des chiffres et un récapitulatif des résultats des dernières années ;
  • avec des graphiques garantissant une bonne visualisation des produits ou services proposés, etc.

C’est en personnalisant sa réponse aux appels d’offres que l’entrepreneur retient l’attention du chargé de projet, acheteur ou commanditaire.

Préparation document Mémoire Technique

Choisir l’offre la plus pertinente en décortiquant le mémoire technique

La mission du chargé de projet repose sur un examen minutieux des différentes parties du mémoire technique :

  • présentation de la société : historique, résultats, localisation géographique et numéros officiels ;
  • récapitulatif des attentes du marché : stratégies et objectifs ;
  • données chiffrées et explications sur l’intervention et son déroulement avec des détails techniques sur la méthode employée, la planification des opérations, les moyens matériels et humains mis en œuvre ;
  • approche qualitative reprenant l’offre et ses aboutissants, les délais de réalisation et indiquant le cas échéant le nom des sous-traitants et partenaires. Peuvent également être intégrés dans cette partie des avis d’anciens clients, des articles médiatiques, des documents annexes attestant du savoir-faire de la société, etc.

Quelles questions se poser suite à la réception d’un mémoire technique ?

Les critères de choix énoncés par le code de la commande publique sont très clairs et souvent repris par les acheteurs privés. C’est en se basant sur un ou plusieurs critères que ces commanditaires vont apprécier la qualité de l’offre.

Le mémoire technique de l’opérateur économique va donc être jugé sur le prix final annoncé, le coût réel de l’objet en tenant compte de sa longévité et des garanties inhérentes, les caractéristiques techniques et fonctionnelles, la responsabilité sociétale et environnementale engagée pour le projet, la livraison et le suivi, les ressources humaines mises à disposition, etc.

Différentes questions résultent de ces réflexions : le mémoire explicatif répond-il précisément aux demandes du règlement de consultation ? Le déroulement des opérations et les objectifs à atteindre sont-ils clairs ?

Si la rédaction du mémoire technique personnalisé a été prise en charge par une agence spécialisée dans le domaine, l’opérateur vise l’excellence ajoute systématiquement une plus value à l’offre en définissant des règles de rédaction adaptées et en ciblant les attentes propres à chaque projet.

Leave a Comment

(0 Comments)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.